Parcours professeur Histoire-Géographie


Les missions du professeur d’histoire-géographie

Les professeurs d’histoire-géographie de l’enseignement secondaire ont pour mission de former des citoyens qui devront être capables de comprendre le fonctionnement de la société dans laquelle ils vivent. Cette formation forcément exigeante repose sur l’apprentissage combiné de connaissances sur les sociétés passées et présentes et des méthodes permettant de s’approprier ces connaissances.

Devenir enseignant, c’est exercer un métier passionnant et exigeant. Celui de participer à la construction de la société en transmettant son savoir et en valorisant les compétences des élèves. Être enseignant offre la possibilité de se renouveler chaque jour et d’être acteur d’un système éducatif en évolution.

S’adapter au profil de chaque élève, pour lui permettre de développer son potentiel et lui transmettre les valeurs de citoyenneté ; faire évoluer ses cours grâce au numérique et en actualisant ses propres connaissances. Pour relever ces défis, l’enseignant n’est pas seul. Guidé par l’ambition de favoriser la réussite scolaire des élèves dont il a la responsabilité, l’enseignant doit mobiliser des compétences didactiques et pédagogiques dans l’enseignement d’une ou plusieurs disciplines mais également relationnelles. C’est aussi un métier qui permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle.

  • Accompagner ses élèves pour en faire des citoyens instruits et éclairés
  • Travailler en équipe
  • Apprendre tout au long de sa vie

Source: « Être enseignant aujourd’hui », site devenirenseignant.


Téléchargement

MEEF 2nd degré | histoire-géographie

Fiche synthétique de présentation.

Maquettes de formation (contenus et MCCC) MEEF-2022.

Pour les diplômes d’université, voir la rubrique correspondante.

Responsables de formation

Alexandra Beauchamp

Thierry Dobbels

La formation

Le master MEEF « second degré » s’adresse principalement aux étudiants souhaitant passer un concours de recrutement d’enseignants comme les CAPES/CAFEP ou CAPLP.
L’objectif principal est d’acquérir les connaissances et les compétences diversifiées nécessaires à l’exercice du métier de professeur de collèges et lycées, en relation directe avec le référentiel de compétences des métiers d’enseignants et personnel d’éducation.

La maîtrise progressive des exercices intellectuels du commentaire et de la dissertation vise ainsi à développer les capacités des élèves à analyser et à synthétiser, conditions nécessaires, bien que non suffisantes, à l’exercice d’un esprit critique informé et vigilant.

Il s’agit précisément de :

  • maîtriser, avec une profondeur suffisante (à l’écrit comme à l’oral) pour pouvoir les enseigner, les connaissances fondamentales qui sont déjà largement abordées au niveau d’une licence disciplinaire ;
  • acquérir les compétences professionnelles indispensables à la responsabilité de classes ;
  • s’initier à la réflexion sur les modalités d’acquisition par l’élève, des connaissances disciplinaires, notamment à travers l’analyse des erreurs des élèves, la familiarisation avec les programmes de l’enseignement secondaire, la connaissance des publics, la connaissance du contexte institutionnel et social du système éducatif français.

L’objectif principal est d’acquérir les connaissances et les compétences diversifiées nécessaires à l’exercice du métier de professeur du second degré, en relation directe avec le référentiel de compétences des métiers de l’enseignement et de l’éducation.

La formation s’articule autour de trois unités d’enseignement :

  1. L’UE 1 assure l’acquisition des « savoirs pour enseigner ». Elle est constituée d’enseignements transversaux en mode hybride, visant à construire la cohésion des futures équipes pédagogiques au sein de la communauté éducative. Pour plus d’informations, voir la rubrique du pôle culture métier commune. Elle comporte aussi un enseignement de langue vivante.
  2. L’UE 2 montre la nécessité d’intégrer des savoirs disciplinaires (« savoirs à enseigner ») des enseignants. La maîtrise de sa discipline dans le second degré constitue une base du métier.
  3. L’UE 3 vise à l’articulation entre les savoirs pratiques construits pendant les stages et les savoirs théoriques acquis pendant l’ensemble de la formation sur site, et particulièrement pour l’initiation à la recherche, tout cela assuré, assumé par la réflexivité (« savoirs issus de la pratique »). Chaque étudiant réalise par ailleurs un mémoire de master qui doit avoir un contenu disciplinaire et de recherche en relation avec la finalité pédagogique et les pratiques professionnelles. Le mémoire prend appui sur le stage de la formation en alternance et sur d’autres enseignements au sein de la formation.

La maquette de formation est disponible ci-contre dans l’onglet téléchargement.

Contact :


Les stages : l'alternance intégrative

Les relations de l’Inspé avec le rectorat de l’académie de Limoges sont très importantes et permettent des liens forts entre la formation et les établissements publics d’enseignement du territoire Limousin (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne).

Le stage en établissement constitue l’axe structurant de la formation. La formation en alternance permet d’appliquer, de mettre en œuvre les connaissances qui auront été appréhendées pendant la formation théorique et pendant les stages d’observation et de pratique accompagnée et ainsi de construire les compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier.

  • en M1, l’équivalent de 6 semaines de stage d’observation et de pratique accompagnée en établissement du second degré (collège ou lycées) ;
  • en M2, l’équivalent de 12 semaines de stage en responsabilité (sous la forme d’un contrat signé avec l’éducation nationale) ou en pratique accompagnée dans un établissement du second degré.

Le CAPES d'histoire-géographie

À compter de la session 2022, le concours CAPES externe comporte deux épreuves d’admissibilité et deux épreuves d’admission. L’une des épreuves d’admission consiste en un entretien avec le jury.

Vous pouvez trouver toutes les informations utiles à partir des liens suivant :


Les conditions d'admission au master

Le master MEEF « second degré » est accessible aux étudiants en formation initiale et en formation continue (candidats engagés dans un parcours de reprise d’études ou de reconversion professionnelle).

L’inscription au master MEEF « second degré », quels que soit le parcours, est ouverte aux candidats titulaires d’une licence :

  • Une licence du même domaine disciplinaire pour tous les parcours de MEEF (une licence de langue en l’occurrence).
  • Une licence (ou diplôme équivalent) d’un autre domaine. Tout changement de domaine donne lieu à un examen du dossier, éventuellement à un entretien avec le responsable de la formation.

Tous les candidats à l’entrée en Master MEEF « second degré » doivent préalablement s’inscrire sur ecandidat.

Une inscription en master MEEF « second degré » peut se faire via une procédure de VAP.