Parcours professeur Documentaliste


Les missions du professeur documentaliste

Le métier de professeur documentaliste se situe à l’intersection de deux champs professionnels ouvrant des perspectives de carrière diversifiées :

  • l’enseignement,
  • l’information-documentation.

Il se caractérise par la variété des missions exercées :

  • la formation des élèves à la culture de l’information et des médias, à travers l’accompagnement individualisé de leurs travaux de recherche documentaire, et au moyen d’interventions pédagogiques diversifiées menées auprès des classes ;
  • le management du système d’information de l’établissement scolaire, au moyen d’une politique documentaire que le professeur documentaliste propose et contribue à mettre en œuvre, tout en étant responsable du centre de ressources documentaires (CDI).
  • la participation à l’ouverture de l’établissement sur son environnement culturel, éducatif et professionnel. Les actions de médiation de la lecture y tiennent une place toute particulière.

Fortement impacté par l’essor des réseaux numériques, le métier de professeur documentaliste évolue rapidement. Il nécessite inventivité et rigueur, capacité à travailler en équipe et à prendre des responsabilités.


Téléchargement

MEEF 2nd degré | documentation

Fiche synthétique de présentation.

Maquettes de formation (contenus et MCCC) MEEF-2022.

Pour les diplômes d’université, voir la rubrique correspondante.

Responsable de formation

Pascale Peurot

La formation MEEF

L’organisation générale du parcours est adaptée à un public d’étudiants qui n’ont pas obligatoirement suivi de licence en Sciences de l’Information et de la Communication, discipline de référence du champ professionnel et du concours. Le parcours vise la construction progressive d’une professionnalité articulant savoirs théoriques et capacités :

  • à concevoir et mettre en œuvre un dispositif d’éducation aux médias et à l’information (ingénierie pédagogique, préparation didactisée de séquences pédagogiques) ;
  • à manager un système d’information documentaire à vocation pédagogique (gestion de l’information, politique documentaire en contexte scolaire) ;
  • à organiser des actions de médiation culturelle (connaissance des cultures adolescentes, des pratiques et objets de lecture, ingénierie de projets) ;
  • à inscrire sa pratique professionnelle dans une démarche réflexive et dans un réseau diversifié d’acteurs (travail partenarial, ateliers d’échange et d’analyse de pratiques, séminaire de recherche).

L’objectif principal est d’acquérir les connaissances et les compétences diversifiées nécessaires à l’exercice du métier de professeur du second degré, en relation directe avec le référentiel de compétences des métiers de l’enseignement et de l’éducation.

La formation s’articule autour de trois unités d’enseignement :

  • L’UE 1 assure l’acquisition des « savoirs pour enseigner ». Elle est constituée d’enseignements transversaux en mode hybride, visant à construire la cohésion des futures équipes pédagogiques au sein de la communauté éducative. Pour plus d’informations, voir la rubrique du pôle culture métier commune. Elle comporte aussi un enseignement de langue vivante.
  • L’UE 2 montre la nécessité d’intégrer des savoirs disciplinaires (« savoirs à enseigner ») des enseignants. La maîtrise de sa discipline dans le second degré constitue une base du métier.
  • L’UE 3 vise à l’articulation entre les savoirs pratiques construits pendant les stages et les savoirs théoriques acquis pendant l’ensemble de la formation sur site, et particulièrement pour l’initiation à la recherche, tout cela assuré, assumé par la réflexivité (« savoirs issus de la pratique »). Chaque étudiant réalise par ailleurs un mémoire de master qui doit avoir un contenu disciplinaire et de recherche en relation avec la finalité pédagogique et les pratiques professionnelles. Le mémoire prend appui sur le stage de la formation en alternance et sur d’autres enseignements au sein de la formation.

La maquette de formation est disponible ci-contre dans l’onglet téléchargement.

Contact : 


Les stages : l'alternance intégrative

Les relations de l’Inspé avec le rectorat de l’académie de Limoges sont très importantes et permettent des liens forts entre la formation et les établissements publics d’enseignement du territoire Limousin (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne).

Le stage en établissement constitue l’axe structurant de la formation. La formation en alternance permet d’appliquer, de mettre en œuvre les connaissances qui auront été appréhendées pendant la formation théorique et pendant les stages d’observation et de pratique accompagnée et ainsi de construire les compétences professionnelles nécessaires à l’exercice du métier.

  • en M1, l’équivalent de 6 semaines de stage d’observation et de pratique accompagnée en établissement du second degré (collège ou lycées) ;
  • en M2, l’équivalent de 12 semaines de stage en responsabilité (sous la forme d’un contrat signé avec l’éducation nationale) ou en pratique accompagnée dans un établissement du second degré.

La formation en chiffres

Présents
aux épreuves
Admissibles
Inspé
Admissibles
Inspé (%)
Admissible
national (%)
Admis
Inspé
Admis
Inspé (%)
Admis
national (%)
2020/21
9 6 66% 3** 33%
2019/20*
12 5 42% 22%
2018/19
11 4 41% 42% 3 27% 21%
2017/18
15 11 73% 41% 6 40% 18%
2016/17
15 12 80% 58% 7 47% 28%

 

* En 2019/20, pendant la pandémie COVD, l’admissibilité valait pour admission.         ** Une candidate était absente aux épreuves d’admission.

Les conditions d'admission au master

Le master MEEF « second degré » est accessible aux étudiants en formation initiale et en formation continue (candidats engagés dans un parcours de reprise d’études ou de reconversion professionnelle).

L’inscription au master MEEF « second degré », quels que soit le parcours, est ouverte aux candidats titulaires d’une licence. La licence correspondant à la discipline du concours est la licence de Sciences de l’information et de la communication (orientée Sciences de l’information). À l’Inspé de l’académie de Limoges, toute licence est acceptée pour candidater au master. La sélection des candidatures est effectuée en fonction du type de diplôme validé, des notes obtenues, des expériences professionnelles en rapport avec la profession de professeur documentaliste, des motivations présentées.

Les capacités attendues des candidats sont une bonne maîtrise de la lecture et de l’écriture académiques, une capacité de travail et de mémorisation permettant l’assimilation des connaissances scientifiques et professionnelles requises, des aptitudes au travail en équipe et à la prise d’initiatives et de responsabilités.

Tous les candidats à l’entrée en Master MEEF « second degré » doivent préalablement s’inscrire sur ecandidat.

Une inscription en master MEEF « second degré » peut se faire via une procédure de VAP.


Le CAPES de documentation

À compter de la session 2022, le concours CAPES externe comporte deux épreuves d’admissibilité et deux épreuves d’admission. L’une des épreuves d’admission consiste en un entretien avec le jury.

Vous pouvez trouver toutes les informations utiles à partir des liens suivant :